• Accueil
  • > 33ème RIMa
  • > Au coeur d’un stage d’aguerrissement du 33e RIMa au centre nautique et d’entraînement en forêt

Au coeur d’un stage d’aguerrissement du 33e RIMa au centre nautique et d’entraînement en forêt

17 05 2017

2017_MFDF_026_A_001123

Du 1er au 17 mai 2017, la deuxième compagnie du 33e régiment d’infanterie de marine (33e RIMa) a suivi le stage d’aguerrissement en zone tropicale du centre nautique et d’entraînement en forêt (CNEF), un des onze centres d’aguerrissement de l’outre-mer et de l’étranger (CAOME) du commandement des forces terrestres.

Au programme de ces trois semaines de stage, des exercices d’aguerrissement permettant d’apprendre à gérer un environnement au climat et milieux variés, mais également son endurance, tout en poursuivant l’opération.

2017_MFDF_026_A_001240Le deuxième objectif de ce stage, outre l’aguerrissement individuel, est la construction du collectif et l’exercice du commandement dans un environnement opérationnel sous tension : « École du commandement à part entière, le CNEF enseigne les rudiments de survie et de combat dans le milieu tropical en y incorporant de nombreux exercices de commandement » explique le capitaine Amédée – chef du CNEF. « Un esprit combatif  est inculqué aux chefs comme aux soldats, pour apprendre à faire corps et résister en toutes circonstances ».

2017_MFDF_026_A_001143Un stage d’aguerrissement au profit des compagnies de combat du 33e RIMa s’organise autour « de deux modules d’une semaine puis d’un raid de 72h » précise le capitaine Amédée. « Nous avons la chance en Martinique de disposer du seul CAOME qui regroupe dans un rayon de 10 km trois sites d’instruction complémentaires pour l’aguerrissement (un site nautique, un site forêt et enfin un complexe de pistes d’audaces individuelles et collectives avec un parcours évasion au sein de la citadelle du Morne Desaix). La première semaine, les stagiaires sont au François sur le site nautique où est dispensé les rudiments de la vie et survie en zone côtière. Parcours nautique et parcours mangrove sont au menu pour éprouver les corps et repousser les limites de chaque soldat de manière individuelle et collective. Le combat commando est orienté sur le franchissement nautique avec des moyens conventionnels comme le palmage, du kayak et du zodiac mais aussi avec des moyens dégradés comme le radeau de fortune et des moyens de flottaison individuels. La deuxième semaine, la compagnie se rend sur le centre d’entraînement en  forêt. L’instruction gravite entre deux sites, dans les douves du fort pour des parcours d’audace en pistes individuelles et collectives, et à Colson où les stagiaires apprennent les rudiments de la survie ainsi qu’à vivre, se déplacer, stationner en forêt tropicale, en fonction d’une situation donnée. Déplacements tactiques, techniques de brancardage, moyens de franchissement et combat en forêt sont au programme. Le dépassement de soi, la valorisation des plus persévérants et le commandement sous tension sont au cœur de la formation. Le stage d’aguerrissement se termine par une restitution complète des savoir-faire, avec scénario tactique sur 72h de raid traversant la Martinique, ses reliefs et ses environnements climatiques variés ».

Une fois ce stage suivi, la compagnie de combat du 33e RIMa est parfaitement apte à conduire les missions du régiment aux Antilles, dont la principale est d’être en mesure de participer à une opération de secours au profit de la population en cas de catastrophe naturelle.

Échelon d’urgence au sein de la Caraïbe, le 33e RIMa a vocation à être projeté sur très court préavis en tout point de la région, grâce aux moyens interarmées stationnés dans la zone Antilles/Guyane. Le 33e RIMa constitue ainsi une capacité d’intervention des FAA sur l’ensemble des îles françaises de la Caraïbe.

Les forces armées aux Antilles garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Elles constituent un dispositif interarmées à dominante aéromaritime de premier plan sur le Théâtre Antilles-Guyane, en coordination avec les forces armées en Guyane. Aux Antilles, les forces armées assurent des missions de souveraineté et de coopération régionale, et conduisent trois missions spécifiques : l’action de l’État en mer, sous l’autorité du délégué du Gouvernement pour l’action de l’État en mer afin de combattre efficacement le narcotrafic en mer et de coordonner la mise en œuvre des plans d’urgence en mer ; le secours aux populations en cas de catastrophes naturelles ou de situations humanitaires graves dans la zone ; la participation à une opération militaire dans un environnement national ou multinational comme à une évacuation de ressortissants.


Actions

Informations






Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus