• Accueil
  • > 33ème RIMa
  • > EU RICHTER : soutien aux opérations de secours et dégagement d’axes routiers

EU RICHTER : soutien aux opérations de secours et dégagement d’axes routiers

24 03 2017

2017_MFDF_022_B_004_155

23 mars 2017, tout en poursuivant la gestion des urgences, les autorités civiles orientent leurs efforts vers la gestion des nombreux décédés, le rétablissement de l’offre de soin au profit des blessés, la gestion à moyen et long terme des sans-abris, le maintien de l’ordre public et l’expertise des bâtiments endommagés.

Les diverses pénuries, notamment alimentaire et sanitaire, ont un impact direct sur la situation sécuritaire qui reste précaire sur l’ensemble de la zone. Depuis le milieu d’après-midi, suite à la dégradation du climat sécuritaire, des éléments français commencent à être réquisitionnés par le préfet de zone en soutien des forces de sécurité intérieur pour assurer la sécurisation extérieure de plusieurs sites d’intervention et certains bâtiments publics.

 
EXERCICE EU RICHTER AVEC LE 33EME RIMALes deux sections de déblaiement évacuation (SDE) des régiments du service militaire adapté (RSMA) de Martinique et de Guadeloupe ont été engagées sous commandement opérationnel de la sécurité civile dans les opérations de secours et de recherche de personnes ensevelies sous des bâtiments effondrés.

 

2017_MFDF_022_D_004_004En Martinique, sur le morne Desaix, un bâtiment de logements militaires s’est fictivement effondré et a nécessité le déploiement d’urgence d’un camp d’hébergement au profit d’une vingtaine de militaires. Le groupement de soutien de la base de Défense (GSBdD) des Antilles a alors déployé plusieurs tentes, une vingtaine de lits picots, des douches et sanitaires de campagne pour assurer la mission de relogement temporaire.

2017_MFDF_022_B_004_240Les moyens des forces armées aux Antilles (FAA) ont poursuivi leurs missions de reconnaissance et de dégagement d’itinéraires sur les trois territoires (Martinique, Guadeloupe et Saint-Martin). La cartographie de la praticabilité des axes principaux est réalisée à 50%. Les coupures par abattis, glissement de terrain et ponts détruits ont été localisées et reportées.

En Martinique, deux équipes de reconnaissance et de renseignement (ERR) du 33e régiment d’infanterie de marine (RIMa), appuyées chacune par une section légère d’intervention (SLI), ont rétabli des itinéraires vers Sainte-Luce.

2017_MFDF_022_C_003_160En Guadeloupe, deux ERR du RSMA ont également participé à la reconnaissance d’axes principaux et secondaires, tandis qu’une troisième ERR a été engagé sur une mission de sauvetage sur la Soufrière au profit de randonneurs en détresse. Pour cette mission, un hélicoptère de transport PUMA en provenance des forces armées en Guyane (FAG) est également venu hélitreuiller du personnel de secours. Cependant, les conditions climatiques sur zone non pas permis de poursuivre l’opération aérienne, le secours s’est effectué par la voie terrestre. Une SLI du RSMA, appuyée par une section de combat du 33e RIMa a également rouvert un accès vers la sucrerie de la Grosse Montagne avant de se réarticuler pour conduire une mission de sécurisation des abords du site durant la durée des opérations de désensevelissement des victimes sur place.

A Saint-Martin, une ERR du 33e RIMa, appuyée par une section légère d’intervention (SLI) du RSMA de Martinique, a rétabli l’itinéraire menant à l’hôtel de la Belle Créole, offrant ainsi l’accès aux blessés au profit des acteurs de la sécurité civile.

2017_MFDF_022_F_001_055Les forces armées ont parallèlement contribué au transport de fret et au soutien logistique opérationnel des éléments déployés la sécurité civile, en provenance des Antilles mais également de métropole et d’Europe. En Guadeloupe, le camp militaire de Dugommier accueille ainsi le centre des opérations (CO) et la zone vie des équipes de la sécurité civile en provenance de Martinique, de Guadeloupe et de métropole dont les marins-pompiers de Marseille et des pompiers de Paris, ainsi que des équipes belges et luxembourgeoises avec notamment leur bulle de transmission permettant de faire le relai entre le CO et les équipes déployées sur le terrain pour les opérations de secours.

 


Actions

Informations






Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus