• Accueil
  • > 33ème RIMa
  • > Stage d’aguerrissement en zone tropicale pour une section canadienne

Stage d’aguerrissement en zone tropicale pour une section canadienne

24 02 2017

2017_MFDF_014_A_001_013

Du 30 janvier au 23 février 2017, le 33e régiment d’infanterie de marine (33e RIMa) a accueilli en Martinique un détachement de 35 soldats du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment de Québec.

2017_MFDF_014_A_001_015Durant quatre semaines intensives, ils ont suivi un stage d’aguerrissement en zone tropicale au centre nautique et d’entraînement en forêt (CNEF), un des onze centres d’aguerrissement de l’outre-mer et de l’étranger (CAOME) du commandement des forces terrestres.

IMG_00038Au programme de ces quatre semaines de stage, une première semaine d’acclimatation faite notamment d’instruction aux armes françaises et de marches en forêt ainsi qu’en zone plus aride. Les semaines suivantes, à l’instar des stages d’aguerrissement suivis par les compagnies françaises en mission de courte durée, de multiples exercices d’aguerrissement ont été suivi par les stagiaires, afin d’apprendre à gérer un environnement au climat et milieux variés, mais également leur endurance, tout en poursuivant l’opération.

2017_MFDF_014_A_001_007Le deuxième objectif de ce stage, outre l’aguerrissement individuel, est la construction du collectif et l’exercice du commandement dans un environnement opérationnel sous tension : « Ecole du commandement à part entière, le CNEF enseigne les rudiments de survie et de combat dans le milieu tropical en y incorporant de nombreux exercices de commandement et d’aguerrissement » explique le capitaine Amédée – chef du CNEF. « Un esprit combatif est inculqué aux chefs comme aux soldats, pour apprendre à faire corps et résister en toutes circonstances ».

Focus sur le module « Vie en forêt » en jungle tropicale

2017_MFDF_014_A_001_010« Quel que soit le type d’engagement, à dominante combat ou non, l’action en forêt se trouve soumise à des règles d’emploi communes dictées par le milieu. Que la section ait à combattre, faire face à un cyclone ou encore recueillir du renseignement, les fondements de son action demeurent identiques. Il serait inconsidéré d’envisager l’emploi immédiat, dans ce type de milieu, d’une unité n’ayant pas reçu de formation spécifique »précise le capitaine Amédée. « L’aisance, la connaissance du milieu et de ses pièges ainsi que l’acclimatement sont des préalables indispensables à toute action en forêt ! Nous leur apprenons donc à vivre et survire en forêt, se déplacer et stationner en fonction de la situation tactique, combattre, gérer un blessé, franchir des reliefs comme la montagne Pelée ou encore s’extraire par la mer et naviguer en bordure de côte ».

La France et le Canada, une coopération de Défense multifacette

Le Canada fait partie des principaux partenaires de la France en matière de coopération régionale de Défense. Aux Antilles, cela se traduit notamment dans le domaine des opérations de lutte contre le narcotrafic, pour lesquelles les Canadiens déploient régulièrement des moyens de surface comme des avions de patrouille maritime aux côtés des moyens français prépositionnés dans la zone maritime.

La France et le Canada ont renforcé leur coopération en matière de défense, à travers la signature d´un arrangement technique (signé en février 2015 par Jean-Yves Le Drian), établissant le Conseil franco-canadien de coopération en matière de défense. Cet accord vise à renforcer davantage le dialogue de haut niveau en matière de Défense et la coopération entre nos deux pays, dans des domaines comme l’élaboration des politiques, le matériel de défense et la recherche-développement. Ces travaux permettent également des échanges sur des domaines de compétence spécifiques à chaque armée. Ils couvrent les thèmes suivants : réflexion doctrinale et retour d’expérience, études en matière d’équipement, échanges de stagiaires, de cadets et de formateurs, participations croisées à des exercices et entraînements en France et au Canada.

Les FAA garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Elles constituent un dispositif interarmées de premier plan sur le théâtre Caraïbe, en coordination avec les forces armées en Guyane. Les FAA conduisent trois missions principales : l’action de l’Etat en mer sous l’autorité du délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer (DDG AEM) afin de combattre efficacement le narcotrafic en mer et de coordonner la mise en œuvre des plans d’urgence en mer, l’assistance aux populations en cas de catastrophe naturelle et la coopération internationale et inter-administration.

IMG_00026


Actions

Informations






Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus