• Accueil
  • > 33ème RIMa
  • > Entraînement opérationnel à l’évacuation de ressortissants pour les forces armées du théâtre Caraïbe

Entraînement opérationnel à l’évacuation de ressortissants pour les forces armées du théâtre Caraïbe

4 12 2015

2015MFDF080_001_296

Du 30 novembre au 05 décembre 2015, près de 200 militaires d’active et de réserve des forces armées aux Antilles (FAA) ainsi qu’une trentaine de militaires des forces armées en Guyane (FAG) ont participé à un entraînement opérationnel baptisé TCHEMBÉ 2015, se déroulant principalement sur Basse-Terre en Guadeloupe, à Marie-Galante et aux Saintes.

2015MFDF080_001_198Programmée de longue date, cette manœuvre militaire avait pour objectif général d’entraîner les forces armées des Antilles à conduire le déploiement et l’intervention de moyens militaires terrestres basés en Martinique et en Guadeloupe dans le cadre d’une opération d’évacuation de ressortissants français ou étrangers dans la zone. Plus spécifiquement, TCHEMBÉ a permis au 33e RIMa de s’entraîner à la projection, la mise en place et la tenue d’un point d’évacuation primaire (PEP).

2015MFDF080_001_221Dans le cadre du scénario, les forces armées aux Antilles avaient pour mission d’évacuer près de 80 ressortissants de l’archipel (fictif) d’Harni. Pour ce faire, un poste de commandement, armé par le 33e RIMa et renforcé par le groupement de soutien de la base de Défense (GSBdD) des Antilles et par la direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information de la Défense (DIRISI) des Antilles, était installé à Marie-Galante. Son rôle était à la fois d’assurer la direction de l’exercice mais également de coordonner les opérations d’évacuation.

2015MFDF080_001_134Une fois rassemblés, grâce à l’action d’une section d’aide à l’engagement débarqué (SAED), sur trois points de regroupement (PR) en Guadeloupe, aux Saintes et à Marie-Galante, les ressortissants joués par la 2e compagnie du 33e RIMa étaient évacués vers un point d’évacuation primaire (PEP) à Marie-Galante. Au PEP, la compagnie de commandement et de logistique du 33e RIMa était alors en charge de la gestion du site, de l’accueil des ressortissants, leur fouille, le contrôle de leur identité, leur restauration et leur hébergement avant de les évacuer vers le centre de regroupement et d’évacuation de ressortissants (CRER) fictif de Martinique. Une structure médicale militaire, armée par le centre médical interarmées (CMIA) de Martinique, était également déployée au PEP, en mesure de porter assistance à d’éventuels blessés et d’assurer un soutien psychologique au profit des ressortissants. Au total, sept opérations d’évacuation ont été réalisées, soit par voie maritime grâce au concours du bâtiment de transport léger Dumont d’Urville, soit par voie aérienne grâce à des rotations effectuées par un avion de transport tactique CASA et un hélicoptère PUMA des forces armées en Guyane, ainsi que deux opérations d’hélitreuillage et une opération terrestre de secours de blessés.

2015MFDF080_001_174La préparation opérationnelle des militaires est permanente et nécessaire afin d’être toujours prêt à intervenir au profit de la population. Si les entraînements quotidiens des FAA sont généralement conduits en Martinique où est stationnée la majorité des forces, les militaires des FAA entretiennent régulièrement leur savoir-faire de déploiement d’urgence et d’intervention sur l’ensemble du territoire français aux Antilles. Ainsi, les entraînements opérationnels majeurs des FAA sont généralement conduits sur la Guadeloupe, ses dépendances ou encore les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy (ex : Caraïbe 2014, Hurex 2015, Tchembé 2015).

Les forces armées aux Antilles garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Elles constituent un dispositif interarmées à dominante aéromaritime de premier plan sur le théâtre Caraïbe, en coordination avec les forces armées en Guyane. Les FAA conduisent trois missions principales : l’action de l’Etat en mer sous l’autorité du délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer (DDG AEM) afin de combattre efficacement le narcotrafic en mer et de coordonner la mise en œuvre des plans d’urgence en mer, l’assistance aux populations en cas de catastrophe naturelle et la coopération internationale et inter-administration.


Actions

Informations






Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus