• Accueil
  • > Base navale
  • > Relève opérationnelle de l’Alouette III de la flottille 22S déployée au sein des forces armées aux Antilles

Relève opérationnelle de l’Alouette III de la flottille 22S déployée au sein des forces armées aux Antilles

23 12 2014

2014MFDF100_000_012 (NXPowerLite)

L’hélicoptère Alouette III appartenant à la flottille 22S et affecté aux forces armées aux Antilles vient de faire l’objet d’une relève opérationnelle à Fort-de-France. Le 17 décembre 2014, l’Alouette III « 100 » est arrivée aux Antilles pour prendre la relève de la « 262 ».

2014MFDF100_000_026 (NXPowerLite)Après plusieurs jours de mer à bord du navire Fort Saint-Georges de la compagnie CMA-CGM, solidement arrimée sur son plateau de transport, l’Alouette III de relève est ainsi arrivée au port de Fort-de-France. Rechargé rapidement sur un camion spécifique, le dispositif a transité sous escorte de la brigade motorisée de la gendarmerie nationale pour rejoindre le Pôle Aéronautique Etatique (PAE) du Lamentin. Arrivée au PAE, la nouvelle machine a été remise dans les mains des techniciens aéronautiques de la flottille 22S pour lui permettre de redéployer ses ailes et d’être pleinement opérationnelle (technicien aéronautique, pourquoi pas vous ? plus d’informations sur ce métier sur le site Etre marin – http://www.etremarin.fr/offres/technicien-aeronautique-specialiste-avionique-hf). L’Alouette III 262, prévue quant-à-elle de rentrer en atelier de maintenance en métropole, quittera la Martinique dans quelques jours pour un voyage transatlantique selon les mêmes modalités.

2014MFDF100_000_060 (NXPowerLite)Cette manœuvre logistique de relève opérationnelle répond à une double logique. D’une part, il s’agit de régénérer le potentiel de vol de l’appareil actuellement déployé depuis deux ans aux Antilles et nécessitant à cet égard des opérations de maintenance lourde qui ne peuvent être conduites qu’en métropole. D’autre part, la manœuvre d’échange réalisée garantit aux forces armées aux Antilles une continuité des moyens d’appuis aériens, sans créer de ruptures opérationnelles dans la zone caribéenne puisque l’ancienne Alouette III ne partira qu’après la remise en condition de la nouvelle venue.

2014MFDF100_000_032 (NXPowerLite)Menés sous l’égide de l’Etat-major opérationnel de la Marine nationale, les transports aller et retour vers la métropole ont été confiés au Centre du Soutien des Opérations et des Acheminements (CSOA), privilégiant pour l’occasion la voie maritime commerciale. Ce mode de transport répond aux exigences de l’EMA envers le CSOA et permet de conjuguer pleinement les impératifs opérationnels à l’optimisation financière dans la conduite des acheminements.

L’aéronautique navale représente la composante aérienne de la Marine nationale. Elle compte aujourd’hui 5 000 hommes et femmes, militaires et civils, et près de 200 aéronefs. Sa particularité lui vaut d’être utilisée comme moyen opérationnel indissociable des bâtiments. Elle concoure ainsi à toutes les missions de la Marine nationale : dissuasion à partir de la mer, protection contre les risques et les menaces venant de la mer, protection du commerce maritime, intervention ou projection de forces et de puissance, collecte du renseignement, action de l’Etat en mer, diplomatie, etc.

 

 


Actions

Informations






Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus